Voorstel tot afzwakking rookverbod

Een grote groep leden van het Franse parlement heeft een voorstel ingediend om het sinds kort in werking zijnde rookverbod in de horeca sterk af te zwakken. Het voorstel houdt in dat caféeigenaren zelf mogen gaan definiëren of ze een rookvrij of een rokerscafé zijn. De plusminus 80 parlementsleden die het voorstel hebben ingediend zijn alle lid van de partij van de huidige Franse premier, Sarkozy, de UMP.


De weerstand tegen het anti-rokendecreet groeit met de dag: steeds meer café’s in Frankrijk steken inmiddels hun middelvinger op tegen de soms in grote overmacht binnenvallende controleambtenaren en staan roken in de bar toe. Bovendien zijn er inmiddels in het land twee mensen in hongerstaking gegaan tegen het rookverbod.


De media in Frankrijk houden zich uitermate stil over de ontwikkelingen. Onze inlichtingen komen tot ons via eigen contacten met Frankrijk die soms tot in het parlement reiken.


Nous sommes heureux de vous annoncer une nouvelle proposition de loi en ce qui concerne l’interdiction de fumer en France et discuter a l’assemble national permettant aux exploitants de cafés, hôtels et restaurants de déterminer librement si leur établissement est « fumeur » ou « non fumeur ».

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 15 janvier 2008.

PROPOSITION DE LOI

tendant à permettre aux exploitants de cafés, hôtels et restaurants de déterminer librement si leur établissement est « fumeur » ou « non fumeur »,

(Renvoyée à la commission des affaires culturelles, familiales et sociales, à défaut de constitution d’une commission spéciale dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

PRÉSENTÉE

PAR MM. Jean-Michel FERRAND, Jean AUCLAIR, Patrick BALKANY, Gabriel BIANCHERI, Jérôme BIGNON, Jean-Marie BINETRUY, Philippe BOËNNEC, Jean-Yves BONY, Jean-Claude BOUCHET, Loïc BOUVARD, Philippe BRIAND, François CALVET, Bernard CARAYON, Dino CINIERI, Louis COSYNS, Édouard COURTIAL, Jean-Yves COUSIN, Mme Marie-Christine DALLOZ, MM. Olivier DASSAULT, Bernard DEBRÉ, Jean-Pierre DECOOL, Lucien DEGAUCHY, Bernard DEPIERRE, Nicolas DHUICQ, Gilles D’ETTORE, Georges FENECH, Jean-Claude FLORY, Mme Arlette FRANCO, MM. Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Claude GATIGNOL, Bernard GÉRARD, Jean-Pierre GIRAN, François-Michel GONNOT, Jean-Claude GUIBAL, Jean-Jacques GUILLET, Gérard HAMEL, Michel HERBILLON, Mme Françoise HOSTALIER, M. Guénhaël HUET, Mmes Marguerite LAMOUR, Laure de la RAUDIÈRE, MM. Charles de la VERPILLIÈRE, Thierry LAZARO, Jean-Marc LEFRANC, Michel LEJEUNE, Dominique LE MÈNER, Céleste LETT, Gérard LORGEOUX, Lionnel LUCA, Alain MARC, Thierry MARIANI, Mme Muriel MARLAND-MILITELLO, MM. Franck MARLIN, Philippe Armand MARTIN, Jean-Philippe MAURER, Christian MÉNARD, Damien MESLOT, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Jean-Marie MORISSET, Axel PONIATOWSKI, Mme Josette PONS, MM. Didier QUENTIN, Michel RAISON, Éric RAOULT, Jean-Luc REITZER, Jean ROATTA, Jean-Marc ROUBAUD, Francis SAINT-LÉGER, Bruno SANDRAS, Jean-Marie SERMIER, Daniel SPAGNOU, Jean-Charles TAUGOURDEAU, Guy TEISSIER, Jean UEBERSCHLAG, Christian VANNESTE, Mme Isabelle VASSEUR, MM. Patrice VERCHÈRE, Michel VOISIN et André WOJCIECHOWSKI,

députés.

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Les conditions d’application, à compter du 1er janvier 2008, de l’interdiction de fumer dans les cafés, hôtels et restaurants, posent d’importantes difficultés aux exploitants de ces établissements.

L’application générale de règles aussi rigides ne paraît pas réaliste, et il serait plus judicieux de s’nspirer d’autres pays européens comme l’Espagne, la Belgique, l’Allemagne ou le Danemark, qui ont adopté le modèle du libre choix pour le propriétaire, de classer son établissement « fumeur » ou « non fumeur », laissant les consommateurs libres d’aller dans un établissement ou un autre, selon leur désir d’être en contact ou non avec des fumeurs.

Afin de concilier les impératifs de santé publique et la nécessité de préserver des commerces de proximité, qui sont souvent les derniers points d’animation commerciale dans les quartiers et villages, il convient d’aménager la réglementation applicable en ce qui concerne les cafés, hôtels et restaurants.

Telles sont les raisons pour lesquelles il vous est proposé, Mesdames, Messieurs, d’adopter la présente proposition de loi.

PROPOSITION DE LOI

Article unique

L’article L. 3511-7 du code de la santé publique est ainsi rédigé :

« Art. L. 3511-7. – Il est interdit de fumer dans tous les lieux affectés à un usage collectif.

« Dans les cafés, hôtels et restaurants, le propriétaire détermine si son établissement est “fumeur” ou “non fumeur”. Si la consommation du tabac y est autorisée, l’établissement doit être équipé d’un système d’extraction des fumées homologué. »

Touts les noms sont de l’UMP


Oproep tot steun aan verzetplegende Franse horeca-eigenaren

Geef een antwoord

Het e-mailadres wordt niet gepubliceerd.

Download poster

Citaten

  • "Es ist schwieriger, eine vorgefaßte Meinung zu zertrümmern als ein Atom."
    (Het is moeilijker een vooroordeel aan flarden te schieten dan een atoom.)
    Albert Einstein

  • "Als je alles zou laten dat slecht is voor je gezondheid, dan ging je kapot"
    Anonieme arts

  • "The effects of other people smoking in my presence is so small it doesn't worry me."
    Sir Richard Doll, 2001

  • "Een leugen wordt de waarheid als hij maar vaak genoeg wordt herhaald"
    Joseph Goebbels, Minister van Propaganda, Nazi Duitsland


  • "First they ignore you, then they laugh at you, then they fight you, then you win."
    Mahatma Gandhi

  • "There''s no such thing as perfect air. If there was, God wouldn''t have put bristles in our noses"
    Coun. Bill Clement

  • "Better a smoking freedom than a non-smoking tyranny"
    Antonio Martino, Italiaanse Minister van Defensie

  • "If smoking cigars is not permitted in heaven, I won't go."
    Mark Twain

  • I've alllllllways said that asking smokers "do you want to quit?" and reporting the results of that question, as is, is horribly misleading. It's a TWO part question. After asking if one wants to quit it must be followed up with "Why?" Ask why and the majority of the answers will be "because I'm supposed to" (victims of guilt and propaganda), not "because I want to."
    Audrey Silk, NYCCLASH